SKORUNA TOURS 011
CHARTE ÉTHIQUE

« Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage »
Joachim Du Bellay

 

Le Voyage et le Voyageur

Qu’est ce que voyager ? Qu’est ce qu’un voyage ? Si ces questions peuvent nous paraître élémentaires, elles soulèvent néanmoins des interrogations, tant du point de vue de la réflexion qu’au regard de la pratique mise en oeuvre. Le voyage, c’est avant tout le déplacement sur la terre d’Autrui. C’est également la rencontre avec cet Autrui, ce « moi qui n’est pas moi », comme disait Sartre, et dont la différence existentielle peut considérablement varier en terme de degré en fonction des cultures propres aux terres sur lesquelles le « touriste » — comme on aime à appeler le voyageur, décide de se rendre. Au nom de quoi cette décision, pourrions-nous nous demander ? Quel motif est à l’oeuvre lors de la prise de décision de ce déplacement ? La découverte de nouvelles terres, de nouveaux paysages, de nouvelles cultures, de sites historiques, de rencontres avec des peuples que nous ne connaissons que peu ? Le facteur moteur du voyage semble décisif sur le choix du circuit. Néanmoins, au-delà de la raison du déplacement, certaines constantes doivent être prises en compte, au sujet du voyage en lui-même. Voyager, comme nous le disions, c’est allez chez l’Autre. Pour nous, quelque soit la raison ou la finalité du circuit, ce déplacement exige certaines précautions, certaines réflexions préliminaires afin que le déplacement sur une terre qui n’est pas la nôtre se fasse dans le respect de cet Autre, qui l’a façonnée ; afin qu’Autrui ne perde pas sa majuscule au cours de cette rencontre et que chacun vive cette expérience comme un enrichissement personnel, authentique et profond. Notre valeur principale est donc celle d’une éthique du voyage, d’un code de conduite fécond, bien loin des pratiques du tourisme de masse. Cette éthique du voyage est avant tout fondée sur un respect, et sur une volonté de bienveillance à l’égard d’Autrui. Ce respect s’applique aussi bien au domaine de la randonnée, dans le cadre de laquelle l’environnement et l’écosystème qui nous accueillent doivent être préservés, que dans le domaine de l’archéologie par exemple, où les visites doivent se faire dans un esprit de conservation du patrimoine légué. Il en va de même au sujet du respect des autres cultures, des autres populations, dont la manière de nous accueillir est une main tendue réciproque à celle que nous leur tendons en venant découvrir les pratiques existantes au-delà de nos frontières. Nous veillons donc tout particulièrement à ce que ces conditions soient réunies et effectives, tant pour le respect des lieux et des Hommes chez qui nous irons que pour vous, qui découvrirez de nouvelles cultures avec d’autant plus de plaisir que vous serez en harmonie avec les lieux du périple.

« Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas vivre ensemble ! »
« Invitation au Voyage », Charles Baudelaire

L’application de nos principes éthiques

Que souhaitons-nous donc, concrètement, mettre en place ?

Un tourisme éco-responsable
Il nous semble essentiel de développer une conception du tourisme qui soit responsable, tant du point de vue social, environnemental que sociétal. Ces trois dimensions doivent être respectées tout au long du voyage, que ce soit du départ jusqu’à l’arrivée dans les Balkans. C’est pour cela que nous nous efforçons de mettre en oeuvre des solutions dynamiques et innovantes. Tous nos circuits sont conçus dans un esprit de protection des patrimoines au programme, qu’ils soient matériels ou immatériels, culturels ou naturels.

• Une approche bienveillante
Nous souhaitons engendrer, au sein des groupes que nous animons, une attitude de bienveillance ainsi qu’une ouverture d’esprit vis-à-vis des lieux que nous visiterons. Il ne s’agit pas là seulement de tourisme, mais d’une réelle volonté de rencontre, de compréhension des moeurs et coutumes. Dans une zone géo-politique aussi complexe que celle des Balkans, ainsi qu’en raison de la crainte que peuvent avoir certaines personnes de ces régions suite à l’Histoire du XXe siècle, nous tenons tout particulièrement à engendrer cette volonté de compréhension et de rapprochement des peuples européens.

Des circuits à mesure humaine
Afin que la rencontre avec Autrui soit féconde, afin que les lieux soient respectés et que nos hôtes puissent profiter de leur voyage sans avoir ce sentiment d’être trainés comme du bétail uniquement pour faire des photos, nous avons pris le parti de ne partir qu’avec des groupes de taille réduite. Les circuits sont conçus afin que nos hôtes puissent en voir le maximum, dans les meilleurs conditions, sur des distances raisonnables. Lorsque, pour des raisons géographiques, les routes s’avèrent être longues, nous prévoyons des arrêts afin que le trajet en lui même soit parsemé de visites, de découvertes naturelles et de paysages. Que ce soit en terme de taille du groupe, de distance ou de temps, nos circuits sont façonnés avec soin afin de ne pas tomber dans le tourisme de masse, dans une démesure qui consisterait à vouloir en voir le plus possible en dépit des conditions de voyage.

• Une volonté de cohérence alliée à une diversité des approches

• Des circuits cohérents et complets
Nos circuits sont conçus dans l’optique de vous donner une vision globale d’une région, d’une période historique, d’un contexte géo-politique. Ce choix participe d’une réflexion sur les peuples des Balkans, et sur la compréhension historique des difficultés vécues par ces peuples. Au-delà d’une approche uniquement géo-politique, nous tentons, dans chacun de ces circuits, de mêler culture et ethnographie, paysages et visites.

• Une approche originale qui peut surprendre
Certaines traditions locales peuvent surprendre le voyageur étranger. Nous avons fait le choix de faire partager à nos hôtes ces traditions, et ce de la façon la plus douce possible pour eux. Du point de vue gastronomique, pour ne donner que cet exemple là, la générosité des portions, ainsi que l’ordre des plats peuvent surprendre. Il peut sembler original à un Français de boire en apéritif ce qu’il considère être un digestif, ou bien encore de voir servis tous les plats en même temps, ou de débuter le repas par du fromage. Nous souhaitons vous faire vivre, au maximum, le pays, afin que le voyage ne soit pas cantonné qu’à des visites, si intéressantes soient-elles. Nous souhaitons donc éviter toute dénaturation des coutumes culinaires du pays, tout en évitant quelque choc néfaste ou désagréable pour nos hôtes. Notre optique est et restera toujours celle d’une appropriation mutuelle et d’une réciprocité dans le plaisir de la rencontre. Par ces quelques mots, nous avons essayé de vous faire partager notre conception du voyage, notre vision de la rencontre entre les peuples et les territoires. Nous espérons que cette optique, que cette éthique du tourisme saura vous convaincre de la beauté de la rencontre avec Autrui, dans l’attente de vous voir prochainement participer à l’un de nos circuits…!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *