Entre l’arrière-pays adriatique au sud et la Save bordant la plaine de l’Europe centrale au nord, la Bosnie-Herzégovine fusionne des mondes divers, constituant une mosaïque de contrastes, où se mêlent les traces de spiritualité chrétienne, juive et islamique. Tout au long de l’histoire, le pays fut une zone de contact entre l’Orient et l’Occident, que ce soit entre deux parties de l’Empire romain, ou bien entre les mondes latin et byzantin au Moyen-Age, jusqu’au moment où la frontière occidentale de l’islam s’y installa à partir du XVe siècle.

Ces événements historiques exceptionnels donnèrent naissance à une identité multiculturelle enrichie d’une créativité populaire qui vit le jour par le biais de l’artisanat, en particulier le travail en filigrane ou bien de la plus belle musique des Balkans-sevdalinke, chansons à la fois mélancoliques et joviales, nées d’un état d’âme qui est « l’amour tissé de chagrin ». De cette manière, la Bosnie-Herzégovine s’ouvre à tous, sa réalité et son imagination, le traditionnel et le contemporain, c’est hier et aujourd’hui, tout cela se ressent et se voit à chaque pas.